Télétravail : vers une généralisation ?

Dans trois ans, le Japon accueillera les Jeux Olympique d’été. Un événement mondial pour lequel le gouvernement a mis en place une campagne visant à inciter les travailleurs japonais, connus pour leur surcharge de travail surhumaine, a passé au télétravail. Un choc culturel dans précédent ayant pour objectif de désengorger les transports en commun à Tokyo et dans sa périphérie, où pas moins de 35 millions de personnes au total vivent.

Si cette pratique n’en est qu’à ses balbutiements au pays du Soleil-Levant, des pays comme la France expérimente depuis plusieurs années le télétravail : 8% de la population serait concerné. Zoom sur un phénomène qui pourrait mener à la mort du poste de travail tel qu’on le connait aujourd’hui.

Télétravail : vers une généralisation ?

Une mutation du mode de travail

Si le télétravail ne concerne qu’une faible partie de la population à l’heure actuelle en France, les infrastructures vouées à accueillir des salariés en télétravail se multiplient. Les espaces de coworking au mobilier et mode fonctionnement adapté, le nombre grandissant de travailleurs indépendants ou encore la vague de projets d’aménagement de bureau font penser que le travail à distance va rapidement se répandre dans l’Hexagone.

Certaines entreprises ont pris le pli, en proposant à leurs salariés de travail soit de chez eux, ou dans un local de type espace de coworking.

Il faut dire que le télétravail présente un certain nombre d’avantages de taille : finis les transports en commun pour rejoindre le bureau, le temps consacré à la famille est bien plus important, et le quotidien est plus facile à gérer. En somme, le travail à distance offre un train de vie confortable et donc un mode de vie plus adapté, propice à une meilleure productivité. Bien sûr, une discipline de fer est attendue du travailleur, à l’image de la confiance accordée par les employeurs.

Les Français enthousiastes

Selon une récente étude réalisée par l’institut Ipsos à la fin de l’année 2016, 65% des Français seraient favorables au travail à distance.

L’arrivée du télétravail a bousculé la notion classique de management et des relations hiérarchiques, si bien que cette modernisation du travail ne fait pas que des adeptes. Certains managers sont encore frileux à l’idée de voir des salariés travailler à distance. Des craintes qu’ils justifient par des contraintes réglementaires et juridiques.

Des évolutions sont à attendre du côté juridique, dans le cadre de la Loi Travail, et concerneront notamment la sécurisation du télétravail. Une démarche qui va dans le sens de ces millions de Français aspirant au travail à distance.